Nouveau numéro des Echos du Logement : la politique du logement vue par les acteurs du secteur

Le Service Public Wallonie publie un nouveau numéro des Échos du Logements dédié en cette année électorale à la « politique du logement : enjeux et questionnements d’hier et de demain ».

Cette nouvelle édition donne la parole aux principaux acteurs de la politique du logement (Sociétés de Logement de Service Public, Fonds du Logement, Agences Immobilières Sociales,…). Ceux-ci retracent les principaux moments-phares de la politique de la région wallonne en matière de logement et les grands enjeux à venir pour le secteur.

Un article, co-écrit par David Praile (coordinateur du Rassemblement Wallon pour le Droit à l’Habitat), Anne-Catherine Rizzo (Directrice de l’APL Relogeas et Vice-Présidente du RAPeL) et Roger Nzabahimana (coordinateur du RAPeL), apporte un point de vue associatif à la thématique.

Cette contribution aborde les contours de la « crise du logement » avant de formuler des pistes d’action régionale pour répondre aux enjeux du mal-logement.

Ce nouveau numéro est disponible sur le site des Echos du Logement.

L’ASBL Comme Chez Nous portera un projet de réhabilitation de logements inoccupés avec et pour des sans-abri

L’ASBL Comme Chez Nous a été sélectionnée par le Fonds Baronne Monique van Oldeneel tot Oldenzeel pour porter son projet de mobilisation et de réhabilitation des logements inoccupés avec et pour des personnes sans-abri.

En quoi consiste leur projet ?

Ce projet vise à développer un modèle d’accompagnement en logement à la hauteur des besoins des personnes sans-abri. Il consiste à mobiliser des bâtiments inoccupés, à réaliser les travaux de remise aux normes en collaboration avec une régie de quartier et à accompagner les personnes sans-abri à s’approprier le logement.

Un modèle d’accompagnement auto-financé

Comme Chez Nous ferait appel à des architectes du bureau Modello ou à des étudiants afin d’utiliser un maximum de matériel de récupération pour la rénovation ou la réhabilitation de ces logements. Le but est de créer un modèle d’accompagnement en logement qui sera auto-financé par le modèle.

5 astuces pour rafraîchir son logement

Il fait trop chaud ! C’est la canicule ! Vous n’avez pas de climatisation, pas de ventilateur… Découvrez 5 astuces pour rafraîchir votre logement.

1. Fermez vos volets, vos stores et vos rideaux

Savez-vous qu’une grande partie de la chaleur entre dans votre logement par les fenêtres ? Pendant la canicule, fermez bien vos volets, vos stores et vos rideaux. Cela fera baisser la température de votre logement.

2. Ouvrez les fenêtres aux heures les plus fraîches

C’est durant la nuit et le matin qu’il faut ouvrir vos fenêtres pour faire redescendre la température à l’intérieur de votre habitation. Vous pouvez également placer des draps humides ou encore des bouteilles d’eau congelée à proximité des ouvertures pour rafraîchir l’air qui entre.

3. Ne fermez pas toutes les portes

C’est plus fort que vous : vous faites partie de ceux qui aiment que les portes restent fermées ? Quand il fait chaud, débarrassez-vous de cette habitude. En laissant vos portes ouvertes, vous permettrez à l’air frais de circuler dans votre maison. Vous créerez un courant d’air frais qui vous soulagera.

4. Optez pour le coton

L’hiver, on préfère les draps en flanelle. L’été, on opte pour le coton ! C’est une matière légère qui respire. Elle retient moins la chaleur. Vous passerez de meilleures nuits dans un lit de coton !

5. Évitez d’allumer vos appareils électriques ou votre four

C’est l’été, profitez-en pour adapter votre manière de cuisiner! Mangez des plats froids ou faites un bon barbecue. Cela vous évitera d’utiliser votre four ou vos plaques de cuisson qui feront augmenter la température de votre logement.

Vous avez d’autres astuces pour rafraîchir votre logement ?
Partagez-les avec nous !

“Ménages féminins et conditions de logement en Wallonie”, la nouvelle publication du CEHD à consulter

Louise Bourgeois, Série Ensemble de Femmes-maisons, 1945–1947

Ce Cahier d’Etudes et de Recherches vous offre un portrait statistique systématique des conditions de logements sous l’angle des femmes en Wallonie, et plus particulièrement des ménages féminins.

Téléchargez-le ici !

“Le genre constitue une dimension sociale clé dans les analyses statistiques en matière de logement. Elle est donc souvent prise en compte dans les différentes études et recherches existantes, comme d’autres dimensions sociales (les niveaux de revenus, l’origine, le handicap, le vieillissement). En effet, que ce soit sous l’angle du lien fatal à dénouer avec la précarité ou le mal-logement (Bernard, 2007), du lien avec le développement des pratiques de cohabitation intergénérationnelle (Boulianne, 2005), ou au sein des situations de sansabrisme et de mal-logement (Marpsat, 2004), par exemple, les femmes sont particulièrement touchées par de moins bonnes conditions de logement. Les effets de la localisation du logement ainsi que de la relation aux espaces publics sont également abondamment documentés (Mayerl, 1994 ; Ancelin et Euvrard, 1992).”

Centre d’Etudes en Habitat Durable (2019)

Les nouvelles primes Habitation sont entrées en vigueur ce 1er juin 2019

Les primes Habitation sont des aides financières qui peuvent être obtenues auprès de la Wallonie pour entreprendre des bouquets de travaux, c’est-à-dire des investissements, poursuivant un objectif d’économie d’énergie et de rénovation d’un logement, tels que hiérarchisés par un auditeur logement.

Pour tout savoir sur les primes Habitation, rendez-vous sur le site de la DGO4 en cliquant ici !

 

ASBL RAPeL
Siège social: Rue Chevaufosse 78 | 4000 Liège
info@rapel.be